Chemise Mélilot : analyse d’un échec ! [Garde Robe Capsule 2017/Janvier]

Autant vous prévenir tout de suite, cet article va être un vrai roman ! Parce que je peux vous dire que cette chemise Mélilot m’aura donné du fil à retordre !

J’avais acheté le patron de la Mélilot fin novembre, je n’avais pas encore eu le temps de la coudre. Donc avec le défi JeCoudsMaGardeRobeCapsule2017, je me suis dit que j’allais la mettre pour janvier car j’avais hâte de m’y attaquer.

Pour commencer, choisir un tissu : j’avais plusieurs soies que j’avais acheté et que j’imaginais très bien pour cette chemise. Me voici donc partie avec une soie bleue marine achetée chez Bennytex (en décembre, pendant le déstockage qu’ils ont fait à l’entrepôt). Pour me simplifier la tâche, je me dis que je vais utiliser la technique de la Maizena pour amidonner le tissu et le travailler plus facilement.
Premier essai : je le mets à sécher sur mes parois de douche dans ma salle de bains. Problème : je n’avais pas assez bien remuer mon tissu dans le mélange eau-maizena, car seulement quelques endroits du tissu étaient amidonnés.
Deuxième essai : je recommence et cette fois, pour bien le faire sécher, je l’accroche entre ma lumière au plafond et ma porte et je le laisse toute la nuit.
Problème : le poids du tissu l’a fait sécher en cuvette… Du coup, impossible de couper le patron dans le droit fil !

A ce moment-là, je me dis que je laisse cette soie bleue de côté et je prends un autre tissu de mon stock. Je pars donc vers un crêpe de soie (aussi achetée chez Bennytex). Je laisse tomber la partie amidonnage du tissu et je prends mon temps pour bien couper mon tissu. Pour le patron, j’ai fait correspondre mes mesures avec le tableau des mesures du patron. J’ai donc coupé mon patron en gradant selon les endroits : 38 à la poitrine, 40 à la taille et 42 aux hanches.

Pour la partie réalisation de la chemise, j’ai utilisé, comme beaucoup, le pas à pas réalisé par Sandra. Et je dois bien dire que je l’ai vraiment apprécié, car pour cette fois, j’ai trouvé les explications du livret de Deer & Doe un peu légères… Le pas à pas de Sandra avec des photos à chaque étape a été un vrai bonheur !

Le début de cette chemise a été un peu compliqué avec ma crêpe de soie. img_20170105_160749Bien sûr, elle glissait beaucoup ! Alors j’ai tenté une autre méthode : la bombe d’amidon ! Et là, ô joie, ô miracle : la crêpe de soie devient, tout de suite, bien plus sympathique !
J’ai bien pris mon temps de faire chaque étape, de bien repasser avec et après chaque étape. Et pour être honnête, je suis plutôt satisfaite de ma chemise à ce moment-là.

J’avais commencé à faire des essayages au fur et à mesure. Et le doute s’était tranquillement installé : en fait, j’aime pas vraiment le tissu !
Je me dis que je vais attendre d’avoir fini. Peut-être qu’à la fin, j’aimerais bien ! On verra !

Puis vers la fin, quand les manches sont montées et qu’il ne reste que le col, les poignets de manche et les boutonnières à finir, je la ré-essaye ! Et là, MALHEUR : elle est trop petite !!! Trop petite des bras!  J’ai des gros bras en fait !
A ce moment-là, je suis un peu dépitée, mais je me raisonne en me disant que de toute façon, j’aime pas ce tissu ! Alors, c’est là que je réfléchis que ma maman est plus fine que moi ! Ni une, ni deux, je vais la finir correctement et c’est ma maman qui en profitera 🙂

La dernières des finitions, ce sont les boutonnières ! Et je dois avouer que c’est ma hantise de couturière les boutonnières ! A chaque fois, je fais un essai sur une chute de tissu, tout va bien ! Et puis, je passe à la vraie et là, ça ne marche jamais ! Ca fait des trucs moches ! Et je peux vous dire que cette première tentative de Mélilot n’a pas dérogé à la règle… J’ai même supprimé une boutonnière du haut, tellement je n’y arrivais pas ! Et en plus, pour ne pas aider le tout, je pense que mon choix de boutons n’était pas le plus judicieux, car ils ne sont pas plats et du coup, ca ressort sur la patte de boutonnage cachée !
Allez, je me dis que je ferais mieux pour la prochaine !

img_20170106_144747
Ma première version, offerte à ma mère

Vous en avez marre ? Et c’est même pas fini ! (Pour ceux qui ne veulent pas lire, regardez juste les photos !)

J’ai donc laissé pendant une semaine cette chemise Mélilot de côté, en réfléchissant quand même à mon problème de manches. Et pour ne pas m’embêter à nouveau avec un tissu fluide, je suis passée à Toto Tissus Rouen pour acheter un bon coton bien basique.

Je repars donc à l’aventure. Je recommence mon patron, je prends cette fois la taille 40 poitrine et taille, 42 hanches et je fais les manches en 42.
Je découpe mon tissu et je me relance, avec patience et motivation, dans cette Mélilot. Cette fois, j’y crois ! Je vais bien plus vite pour cette deuxième tentative que pour la première, je refais quand même des coutures à l’anglaise pour les finitions intérieures. J’ai quand même longtemps hésité à passer à la surjeteuse pour gagner du temps. Mais non, j’ai tenu bon ! J’avais envie d’une belle chemise dont je pourrais être fière !

p1030642

Après avoir cousu les épaules et les côtés, je fais un premier essai. Et là… une fois de plus : c’est un peu limite pour les bras ! Ca passe, mais je sens que c’est un peu serré. Comme ce sont des emmanchures tombantes, c’est un peu serré à ce niveau de l’emmanchure. Le reste de la manche est bien mieux que la première chemise.
C’est pas grave, je finis correctement la chemise et je la mettrais quand même d’abord !

p1030637

Boutonnière, toujours mon ennemie… J’ai même fini par les faire moi-même sur les poignets de manche (alors que ma machine les fait en automatique toute seule), mais ça ne marchait pas, une fois de plus !

Voilà pour toutes mes aventures avec ces Mélilot ! Je pense que je vais laisser ce patron de côté pour le moment. Je n’abandonne pas l’idée de la chemise quand même, parce que c’est un vêtement que j’aime, mais j’ai d’autres modèles de chemise que j’essaierais pour voir ce que ça donne 🙂

En bref :
Patron
: Chemise Mélilot – Deer and Doe
Tissus : première version : crêpe de soie, Bennytex – 1m50
deuxième version : coton, Toto Tissus Rouen – 1m50 (6€/m, soit 9€)
Mercerie : entoilage thermocollant (en stock)– fil rouge et blanc(en stock)
Modification effectuée : aucune

12 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. MAMIE-GRAND dit :

    Marine ,
    Pour tes manches , tu ne les montes pas à l’envers, c’est-à-dire , la droite à gauche et vis-versa ????
    Sur la photo, elles me font un drôle d’effet , au niveau de la couture .
    BISOUS.

    J'aime

    1. lemythedeniram dit :

      Non, non, il n’y a qu’un sens pour les monter. En effet, avec les coutures anglaises, ca fait comme un « amas » de tissu, sous le bras. Et c’est ça qui tend la couture en plus ! Je ne désespère pas, on verra dans quelques semaines pour une prochaine 🙂

      J'aime

  2. POP Addict dit :

    Effectivement c’est le dessous de bras qui semble bizarre! Malgré tout elle te va bien! Récidive. Bises

    J'aime

    1. lemythedeniram dit :

      En effet, il y a un truc avec le dessous de bras… Les coutures anglaises font comme un « amas » de tissu en plus sous les bras, ca tend le tissu. C’est pour ça que je ne ferais pas les coutures anglaises la prochaine fois pour voir ce que ca donne 🙂

      J'aime

  3. Fanny dit :

    j’avoue je ne comprend pas ce qui se passe avec tes manches….. Elle est par ailleurs fort jolie en rouge!

    Aimé par 1 personne

  4. nomdunecouture dit :

    J’aime beaucoup ta chemise Bordeaux !! J’en ai réalisé une avec un imprimé « monkeys » et j’ai galéré aussi avec les explications deer and doe, surtout pour faire les raccords de motifs 😉
    Pour les manches j’ai fait une couture simple pour l’assemblage, seulement les coutures anglaise pour le corps. 😙

    J'aime

    1. lemythedeniram dit :

      J’imagine bien les galères pour faire les raccords; c’est bien pour ça que j’ai choisi un tissu uni ! Les tissus à raccord, je ne m’y suis jamais vraiment attaqué pour le moment… Oui, je fais ma froussarde 🙂
      Je me souviens de cette chemise Monkeys, je l’avais vue en faisant des recherches sur Mélilot avant de me lancer 🙂

      J'aime

  5. martine lefebvre dit :

    Elle n’est pas mal cette chemise ! et merci pour tes explications, et ce qui cloche, cela aide les autres couturières. Je vois que j’ai une morphologie inverse à la tienne 42 poitrine, 40 taille,38 hanches, pour les manches cela devrait aller car je fais 27 cm de tour de bras. Cette chemise me tente, et tes explications pleine d’humour m’ont convaincue, je la ferais ! Amicalement.

    Aimé par 1 personne

    1. lemythedeniram dit :

      Ravie que ça te plaise et de voir que l’objectif de ce blog de servir aussi aux autres couturières ait atteint !
      J’ai hâte de voir ta version, je te souhaite une bonne couture 🙂

      J'aime

  6. Sewrock dit :

    Les échecs ça nous permets aussi d’avancer. La couleur de ta chemise est très sympa, dommage. Je n’ai pas craqué sur le modèle Mélliot j’ai choisi le modèle Bruyère j’ai un peu peur en lisant tes mésaventures d’avoir les mêmes. J’ai de gros bras et je ne suis pas copine avec les boutonnières qui finissent toujours mal alignées ou complètement ratées. On verra ça au printemps c’est mon projet d’avril pour ma garde robe capsule.

    J'aime

    1. lemythedeniram dit :

      Tout à fait ! Je retenterais cette Mélilot à une autre période !
      Justement, moi, je n’ai pas trop craqué sur la Bruyère, même si je vois de belles réalisations qui me donnent un peu envie !
      C’est rassurant de voir que je ne suis pas la seule à avoir quelques « soucis » avec les boutonnières ! J’ai hâte de voir ta Bruyère en avril 🙂

      Aimé par 1 personne

  7. Cristaline dit :

    Ma 1ere Mélilot réalisée avec des coutures anglaises est aussi un peu juste. Mais je ne suis pas trop serrée dedans. Je l’ai réitérée sans les coutures anglaises avec finitions à la surjeteuse. Et c’est impeccable. Quant au tissu, il est important d’en choisir un de bonne qualité pour un travail aussi technique que la Mélilot. Idem, sans le pas à pas de Sandra, je sècherai encore.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s